De nombreux formats de pellicule photo ont existé depuis la fin du 19ème siècle et très peu sont encore disponibles. Aujourd’hui on trouve essentiellement le format 135 (le célèbre 24 x 36) et le format 120 (le 6 x 6). Pour faire revivre des appareils photos anciens avec des pellicules actuelles, il faut donc des adaptateurs, mais ce n’est pas possible pour tous les formats.  

Mon projet consiste à prendre des photos avec un Kodak Brownie Target Six-16, appareil très simple de type “box” commercialisé de 1946 à 1951.

Cet appareil est prévu pour des pellicules en rouleau de format 616, avec un film de largeur 70 mm légèrement plus large que le format 120 actuel (61 mm).

La solution consiste à fabriquer avec une imprimante 3D des adaptateurs pour “rallonger” une bobine 120 de façon à loger dans l’appareil une bobine plus petite que l’original.

BOBINE 616 :

BOBINE 120 : 

Le dessin est simple et se fait sans problème dans l’application en ligne Tinkercad.

Le fichier STL est disponible sur Thingiverse.

Impression avec une imprimante Anycubic :

Après impression on vérifie que la pièce s’adapte bien à une bobine 120 :

Il ne reste plus qu’à introduire la bobine ainsi rallongée dans l’appareil. Si l’on ne dispose pas de bobine réceptrice au format 616, il faut prévoir 2 adaptateurs supplémentaires pour y mettre une bobine 120 vide.

Les numéros de vues apparaissant au dos de l’appareil ne correspondent pas au format 616. J’ai utilisé les repères 3, 6, 9, 12 & 15 pour réaliser 5 vues.

J’ai choisi une pellicule noir et blanc Ilford Ortho Plus, non sensible à la couleur rouge pour minimiser les fuites de lumière provenant de l’œilleton de visualisation du numéro de vue.

La pellicule a été développée au Caffenol. C’est un révélateur fabriqué avec du café soluble, de la vitamine C et du carbonate de soude. Non polluant, il peut être jeté à l’égout après usage.

Puis j’ai scanné le film. Exemple :

ILE DE BATZ

Les autres images sont visibles ici.

D’autres adaptateurs sont en préparation (pour formats 116 et 124).